reportage de M6 qui montre la (mal)honnêteté des comparateurs de prix sur Internet

contrairement aux autres comparateurs, Google Shopping est resté assez honnête jusqu’à récemment et ce site n’est pas blindé de pub

Ou comment 2 pigeonneurs (cherchons.com et twenga) se sont fait pigeonnés :

– cherchons.com par les journalistes de Capital (M6) (légèrement pigeonné)
– twenga par Google Shopping (pigeonné profondément)

Capital a fait une enquête sur le business foireux (pour les consommateurs internautes mais juteux pour les actionnaire des site comparateurs de prix) des comparateurs de prix.
Business qui se fait (encore) au détriment des consommateurs.

Et Capital qui pointe un patron pigeonneur (celui du cherchons.com) qui se fait légèrement pigeonner par les journalistes de M6.

la motivation du fondateur de cherchons.com pour fonder ce comparateur de prix « me-too » a été la vente de Kelkoo a Yahoo. Bravo la motivation intéressée et purement financière, sans aucune innovation derrière, selon un business model éculé.

M6 qui ne montre pas au début du reportage le meilleur comparateur de prix (un des seuls qui était honnête jusqu’à récemment) : Google shopping.

comparateurs de prix font de l’affiliation malhonnête pour les marchands : les marchands doivent payer au clic et non pas à la vente effectuée.

produit (perle) 4 fois plus cher sur Kelkoo que dans un cyber-marchand non référencé par Kelkoo ! c’est le comble pour un comparateur de prix qui est censé montrer le moins cher.

twenga arnaqué par Google (2e pigeonneur pigeonné) : suite aux changements d’algorithmes et à l’arrivée de Google Shopping en France et dans les résultats de recherche de google.fr, twenga n’est plus dans les premières pages des résultats naturels de Google, son trafic et son chiffre d’affaires ont donc baissé.

hérésie et preuve de la martingale financière qui tourne en rond et génère du vent à partir de vent : cherchons.com dépense du budget dans Google AdWords.
cherchons.com doit donc facturer plus cher à ses clients pour repayer une partie à Google en AdWords.
Si j’étais les clients (cyber marchands) de comparateurs de prix, je ferais directement de l’AdWords sans passer par un contrat foireux avec un comparateur de prix.

exemple de budget AdWords : 1 M € / an
résultat : 5 M de visiteurs en plus / an
soit 20 centimes le clic en moyenne (ce qui reste raisonnable).

Dernière partie de Capital plus intéressante :

reportage sur Prixing, application qui « redonne du pouvoir au consommateur ».

Page de l’appli Prixing sur le Google Play Store pour les smartphones Android.

le fondateur de Prixing aa récupéré les prix sur les sites marchands des magasins de la grande distribution (prix surtout « crawlés » sur les sites des « Drive »).

16 millions de prix relevés par des robots crawlers

Prixing pas encore rentable (car pas de modèle économique juteux ? mais le bon côté de la chose c’est que Prixing reste honnête pour les utilisateurs de ses applis iPhone et Android.
Prixing taille des croupières à la position de « price-maker » des magasins de la grande distribution).

revoir pendant une semaine l’émission Capital sur M6 replay, émission consacrée aux sites Web comparateurs de prix et à l’appli Prixing.

A noter que dimanche, le soir de la diffusion du reportage de Capital, le site Web de cherchons.com a été inaccessible pendant de longues dizaines de minutes sous l’afflux d’internautes visiteurs (bravo au site et à ses techniciens pour leur amateurisme).

Moralité de tout ça :
– ne pas utiliser les comparateurs de prix
– utiliser Google Shopping tant qu’il est relativement honnête ou moins blindé de pub que les autres comparateurs de prix
– utiliser Prixing sur iPhone et Android

Une réflexion sur « reportage de M6 qui montre la (mal)honnêteté des comparateurs de prix sur Internet »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *