documentaire d’Arte sur la cyberguerre, « la guerre invisible »

personnes interviewées dans le documentaire :
– l’américain Richard Clarke
Conseiller Spécial concernant la cybersécurité et le cyberterrorisme. Nommé en 2001 après les attentats du 11 septembre, il remit sa démission de l’administration Bush en 2003.
Bruno Tertrais, chercheur à la Fondation pour la Recherche Stratégique

La dissuasion ne marche pas dans la cyberguerre car il n’est pas possible d’identifier l’auteur d’une attaque (les attaquants passent par des serveurs proxy, des réseaux d’ordinateurs botnets).

false flag operations

« brouillard de la cyberguerre » (« brouillard de la guerre » de Clausewitz)

avantage de l’offensive comme en 1940

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *